Notre Blog

Stratégie de contenu : toutes nos astuces pour un livre blanc qui convertit !

Comment rédiger un livre blanc efficace : toutes nos astuces !

Ce que vous allez apprendre dans cet article...

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Outil de webmarketing, et plus précisément de content marketing, principalement utilisé par les entreprises B2B et les agences de communication, le livre blanc (ou white paper en anglais) permet de générer des leads qualifiés tout en améliorant la confiance de ses clients.

En tant que dirigeant d’entreprise ou entrepreneur individuel, vous souhaitez évidemment augmenter votre visibilité, améliorer votre e-reputation et, in fine, booster vos ventes. Le livre blanc peut vous permettre d’atteindre ces objectifs.

Pour vous aider, voici nos conseils et astuces 👇

Le livre blanc : définition et objectifs

Dans le monde du content marketing, le livre blanc se définit comme un « contenu premium ». Destiné à partager et surtout à asseoir son expertise dans un domaine bien ciblé, ce document de plusieurs pages (entre 10 et 15) prend la forme d’un livre numérique, disponible pour l’internaute uniquement par téléchargement.

Véritable guide pratique, il doit diffuser un contenu irréprochable. En acceptant de remplir un formulaire pour pouvoir télécharger le PDF, l’internaute attend du livre blanc qu’il réponde à toutes ses questions sur le sujet traité et lui permette de trouver une solution (offre / service ) à son problème. Les utilisateurs du web sont de plus en plus attentifs à la notion de « données personnelles ». Il est donc exclu qu’en échange le livre blanc soit décevant, ou creux.

Si vous pensez à rédiger un livre blanc pour doper votre stratégie web, attention : soyez sûr d’avoir suffisamment de choses à dire. Votre contenu doit vraiment apporter une valeur ajoutée.

Du côté du professionnel, le livre blanc, de par son contenu, doit soutenir et accompagner le lecteur dans son processus de décision jusqu’à la l’achat / engagement.

Le livre blanc s’avère ainsi un outil potentiellement redoutable dans une stratégie de communication digitale.

Dernier point à soulever, qui répondra peut-être à une question que vous vous posez à ce stade de votre lecture : pourquoi le livre blanc est-il un support de communication web particulièrement apprécié des entreprises B2B ?

Un acheteur B2B doit généralement donner des justifications pour un acte d’achat. En effet, il n’agit pas pour son propre compte mais pour celui d’une entreprise. Un livre blanc lui délivre tous les arguments dont il peut avoir besoin 👍

Nos conseils et astuces pour un livre blanc performant

Rien ne doit jamais s’écrire de façon précipitée et irréfléchie en content marketing. Ni les newsletters, ni les articles de blog, et encore moins un livre blanc. Pour que ce dernier vous apporte les résultats que vous attendez, vous devez respecter certains points.

1 – Connaître votre cible et sa position dans le processus d’achat

Vous n’avez pas qu’un seul type de prospect. Vous avez plusieurs clients cibles, et tous ne s’intéressent pas à la même thématique. Ils n’ont pas les mêmes problématiques, les mêmes besoins en termes d’informations. Et ils ne sont pas tous non plus au même stade dans leur parcours d’achat. Entre un prospect en phase de découverte et un autre en phase de décision, le discours ne peut nécessairement pas être le même.

Notre conseil : définissez le buyer persona auquel s’adressera votre livre blanc avant même de décider du thème qui y sera traité.

2 – Choisir un sujet pertinent

Pour trouver le bon sujet de votre livre blanc, posez-vous ces 3 questions :

  • Quelles sont les questions fréquentes de vos clients ?
  • Quelles sont les problématiques liées à votre secteur d’activité ?
  • Dans vos offres et / ou services, y a-t-il des processus complexes à simplifier et à détailler pour convaincre le lecteur ?

Notre astuce : vous ne trouvez toujours pas la bonne thématique, le bon sujet ? Inspirez-vous de ce qui a déjà été fait et tentez de faire mieux à tout point de vue !

3 – Soigner la structure et la forme du livre blanc

Un livre blanc est un document d’au moins une dizaine de pages. Pour ne pas perdre vos futurs clients, le confort de lecture est un point clé. Pensez à :

  • Structurer votre livre blanc avec les balises appropriées
  • Proposer un menu précis et détaillé
  • Trouver un titre accrocheur
  • Ne pas négliger l’introduction et la conclusion
  • Découper votre livre blanc en chapitres ciblant chacun un problème ou une solution

Notre conseil : votre livre blanc doit être ergonomique dans sa structure, mais également attractif voire ludique visuellement. Pensez à insérer des visuels (schémas, images, infographies). Ils faciliteront la compréhension du lecteur et maintiendront son intérêt.

4 – Mettre le budget nécessaire et suffisant dans la rédaction

Dernier point mais, bien évidemment, non le moindre et autant mettre les pieds dans le plat : vous devez prévoir un budget suffisant pour la rédaction du contenu de votre livre blanc. L’exigence attendue et exigée ne permet pas de faire appel à des rédacteurs web d’un médiocre niveau. À travers votre livre blanc, vous allez véhiculer votre image de marque.

Notre conseil : assurez-vous des compétences du rédacteur web qui rédigera votre livre blanc. Assurez-vous également que vous lui fournissez toutes les informations nécessaires à sa rédaction. On y pense peu, mais la rédaction web est un travail d’équipe entre le rédacteur et le client. Sans communication, le résultat sera toujours décevant.

La promotion du livre blanc, la dernière étape vers la réussite !

Si votre livre blanc ne doit absolument pas faire la promotion de vos services / produits mais doit rester un document à caractère informatif, il ne faut cependant pas oublier de faire la promotion de votre livre blanc 😉

En guise de conclusion, notre dernier conseil du jour pour un livre blanc qui convertit : parlez-en via vos différents canaux de communication :

  • Créez des articles de blog qui traitent de la thématique de votre livre blanc et proposez-y son téléchargement via un lien (pour info, cela s’appelle un cluster thématique)
  • Annoncez votre livre blanc à vos prospects mais aussi à vos anciens clients via une newsletter (attention à rester en conformité avec le RGPD)
  • Utilisez vos réseaux sociaux pour faire connaître votre livre blanc
Partagez cet article !
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Nos dernières publications