Notre Blog

Les 4 tendances SEO de 2021 qu’il faudra absolument continuer à travailler en 2022

Les 4 tendances SEO de 2021 qu’il faudra absolument continuer à travailler en 2022

Ce que vous allez apprendre dans cet article...

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Dans l’univers du SEO, certains basiques du référencement naturel restent et resteront. La création de contenus, par exemple, sera toujours le pilier de toute bonne stratégie destinée à faire gagner de la visibilité à un site web, et donc augmenter son trafic.

Néanmoins, les années passent et avec elles, des tendances émergent. D’ailleurs et plus que de « tendances » nous devrions davantage parler d’évolutions. Google n’a de cesse de « remettre en question » son algorithme, et donc d’ajouter de nouveaux critères dans ses calculs. Chaque année, les comportements des internautes évoluent, tout comme la technologie avance et progresse.

Pour optimiser votre référencement naturel et rester, si ce n’est au top du classement, en tout cas sur la première page des SERPs, pas d’autre choix que de suivre le mouvement et les mises à jour de Google.

Petit aperçu des « tendances » de 2021, qui s’installeront sans nul doute pour 2022 comme des must-have du SEO.

1- Mettre à jour ses contenus pour les rendre exceptionnels

Comme nous vous le disions dès l’introduction de cet article, les contenus restent bien évidemment la pierre angulaire de toute stratégie SEO qui se respecte. Google l’a répété à maintes reprises depuis des années : la qualité des contenus est primordiale pour espérer obtenir un bon positionnement dans les SERPs (les pages de résultats).

Produire de nouveaux contenus régulièrement, et bien sûr des contenus plus longs, toujours plus structurés et faisant intervenir des visuels (images, infographies et vidéos), doit donc rester l’une de vos principales préoccupations, pour ne pas dire obsessions. Mais il ne faut pas penser seulement création. Il faut aussi penser réécriture.

Au fil du temps, vos contenus déjà existants perdent des places dans les moteurs de recherche. Autrement dit, ils perdent petit à petit de leur efficacité et donc de leur intérêt dans votre stratégie d’optimisation. Il est donc impératif aujourd’hui (et demain) de repasser régulièrement sur ces anciens contenus pour les mettre à jour. Cela indique à Google que vous proposez toujours du contenu frais, chose dont il est et sera toujours friand.

2- Penser utilisateurs avant de penser référencement

Là encore, il s’agit d’un point sur lequel Google insiste depuis plusieurs années : l’expérience utilisateur (UX) est au centre de son algorithme et doit être au centre de votre stratégie de référencement. Le SEO (Search Engine Optimization) devient SXO (Search eXperience Optimization). Au menu donc : adapter vos pages à une utilisation sur smartphones (le fameux responsive design) et améliorer toujours plus la navigation sur votre site.

Mais en termes de contenus, la tendance au SXO implique également des changements : il faudra davantage penser intention de recherche des internautes, et cibler sur des mots-clés pertinents non pas pour votre activité mais pour cette intention de recherche.

Ça veut dire quoi tout ça ?

Eh bien, qu’il est inutile de vous battre sur des mots-clés où vous n’avez pas de légitimité juste d’en l’espoir d’être positionné dessus. Google le saura, et il n’aimera pas. Pour ne pas gâcher tout votre budget rédaction, orientez-vous sur des requêtes où vous êtes absolument légitime.

Par exemple : si votre entreprise propose des vêtements éco-responsables mais pas bio, inutile de tenter de vous placer sur des termes comme « coton bio » ou « textiles biologiques ». Ils sont certes très recherchés par les internautes, mais ils ne collent pas à votre offre. En revanche, dans votre blog, il peut être pertinent de faire un article sur la différence entre tissu éco-responsable et tissu bio 😉

3- Prendre en compte l’essor de la recherche vocale

Oui, la recherche vocale est là. C’est un fait. En 2021, les mobinautes (les utilisateurs du web sur mobiles) seraient près de 50 % à l’utiliser pour leurs requêtes.

Concrètement, ça change quoi ?

Pour optimiser un contenu pour la recherche vocale, il faut avant tout penser qu’une requête se formule complètement différemment à l’écrit et à l’oral. Les utilisateurs de la recherche vocale ne prononcent pas juste 2 mots-clés correspondants à leur recherche. Ils font des phrases complètes, la plupart du temps sous forme de questions. De fait, les mots-clés de la longue traîne deviennent progressivement plus pertinents, et il est impératif pour préparer les années à venir de repasser sur tous vos contenus afin de les enrichir dans ce sens d’un point de vue sémantique.

4- Penser qualité plutôt que quantité dans la stratégie de netlinking

En 2016, Google avait déjà annoncé que les liens dans un contenu étaient le second critère le plus important influençant sur le positionnement d’une page dans les résultats de recherche.

La chose n’a fait que se confirmer, en s’affinant. Mais oubliez tout de suite la méthode archaïque des liens hypertextes peu qualitatifs avec des ancres suroptimisées. Encore une fois, Google exige de la pertinence et de la qualité, justement pour améliorer encore et toujours l’UX.

Faites le tri dans vos contenus existants, et supprimez les liens qui ne répondent pas à cette exigence. Et surtout, surtout, faites des liens qui ont vraiment des liens, en vous rappelant qu’une ancre naturelle sera toujours plus profitable.

Pour conclure, peut-être êtes-vous surpris(e) de ne rien lire sur l’Intelligence Artificielle dans cet article… Certes l’IA existe et se développe. Mais notre opinion est qu’il en est trop question aujourd’hui, et qu’il en est surtout question pour faire du buzz. Tout ça pour dire que l’Humain a encore et très largement sa place dans le monde du digital. Voilà une chose tout de même très rassurante !

 

 

Partagez cet article !
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Nos dernières publications