Notre Blog

Vous voulez une landing page qui convertit ? Alors évitez absolument ces 5 erreurs !

Landing page et taux de conversion : les 5 erreurs à éviter

Ce que vous allez apprendre dans cet article...

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

À elle seule et si elle est bien conçue, une landing page est capable de booster votre activité en générant des leads via un formulaire et, in fine, des conversions.

Pour votre nouvelle offre de service ou de produit, vous avez donc décidé d’utiliser ce levier stratégique de la communication digitale. La promotion de votre landing page a déjà commencé depuis un moment. Pourtant, vous ne constatez aucun résultat. Votre taux de conversion ne s’envole pas, il ne décolle même pas d’ailleurs.

Avant de remettre tout le potentiel de la landing page en question, demandez-vous si vous n’avez pas commis une des 5 erreurs ci-dessous, des erreurs courantes qui ruinent complètement l’efficacité de votre LP et, de là, toute la rentabilité de votre stratégie promotionnelle.

1- Suivre les tendances du webdesign sans réflexion stratégique

Oui, c’est important d’être au fait des tendances graphiques du moment et de s’en inspirer. En revanche, copier un « look » à la mode sans réfléchir à sa pertinence est une grave erreur.

Un design doit en effet coller à votre image de marque, à votre offre et surtout, à votre cible.

Prenons un exemple : votre business à vous, c’est l’assurance. La cible de votre offre mise en avant, les séniors. Pour vous démarquer de vos concurrents et coller à l’air du temps, vous avez conçu une landing page moderne et dynamique, avec un système de scrolling horizontal. Et il faut bien l’avouer : votre landing page, elle a de la gueule !

Mais êtes-vous vraiment sûr qu’une telle innovation dans le style, ainsi que dans la navigation, soit une bonne idée pour convaincre un public comme les séniors ?

2- Utiliser une landing page trop lourde et non compatible avec les smartphones

Ne l’oubliez jamais : que ce soit pour un site web ou pour une landing page, un temps de chargement trop long est toujours responsable du départ des internautes.

Il en va de même avec la notion de responsive : les mobinautes ne s’acharneront jamais à essayer d’adapter votre landing page à leur écran. C’est votre LP qui doit s’adapter automatiquement.

Les bons réflexes donc : alléger, épurer, redimensionner les images, ne pas abuser des animations et travailler votre landing page au moment de sa conception pour la rendre mobile friendly.

3- Vouloir trop en dire

Une landing page a comme but de convaincre un internaute du caractère indispensable pour lui de votre service ou de votre produit. Elle n’a en aucun cas comme fonction d’en faire la description précise et détaillée.

Une landing page ne doit contenir que très peu de texte. En fait, elle ne doit même pas contenir de texte, mais seulement des phrases percutantes qui ne doivent même pas laisser le choix à l’internaute. C’est d’ailleurs pour cela qu’on ne parle pas de rédaction web pour les contenus d’une landing page, mais de copywriting.

4- Mettre trop de call to action

Une landing page doit absolument contenir un bouton de call to action, un CTA. Mais pas 36 !

Si vous croyez qu’en multipliant les appels à l’action sur votre landing page vous allez de façon proportionnelle multiplier vos leads, vous vous trompez lourdement. Car l’effet sera l’inverse.

Mettez-vous toujours à la place de votre cible : ne seriez-vous pas agacé par cette insistance aussi évidente qu’agressive ?

Est-ce qu’un seul bouton d’appel à l’action, visible même au scroll, ne serait pas une meilleure option ?

5- Proposer un formulaire trop long

Voilà une des bases d’un design adapté à l’expérience utilisateur : les formulaires doivent toujours être faciles et rapides à remplir. Sans quoi le risque est clair : vous allez décourager d’un coup d’œil le moindre internaute qui serait intéressé par l’offre que présente votre landing page.

Ne demandez QUE les informations dont avez vraiment besoin à cette étape du cycle d’achat. Par exemple : si vous proposez un essai gratuit en échange du formulaire, vous n’avez strictement aucune raison de demander à un internaute de renseigner son numéro de carte de crédit. Cela vous permettra, en outre, d’être en accord avec une des règles du RGPD.

 

Vous voulez booster encore plus la portée de vos landing pages ?
Voici tous nos conseils pour optimiser vos LP et augmenter votre taux de conversion !

 

Partagez cet article !
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Nos dernières publications